Les intronisés de l’année 2016

Saint Vincent 2016 – Le 23 janvier 2016

Monsieur Dominique PIRON
Madame Martine GATILLE
Monsieur Laurent BOURRET
Monsieur Paul DURAND

Inauguration Table d’orientation Moulin-A-Vent – Le 9 avril 2016

Monsieur Jean François COGNARD

Au Château Bonnet (par Pierre Yves Perrachon) – Le 8 mai 2016

Monsieur Raphaël PORCHEROT
Madame Laetitia GIRAUD

Office du Tourisme Mâcon, Au hameau du Vin – Le 25 mai 2016

Monsieur Serge FUET
Monsieur Pascal ASSELIN
Monsieur Pascal BRUDER

Aux Seigneaux (par Michel Anastassiades) – Le 8 octobre 2016

Monsieur Jean Francois ABADIE
Madame Veronique ABADIE

Millésime 2016

L’hiver 2015-2016 en Beaujolais a été plutôt doux avec des températures au dessus des moyennes de saison. Le printemps fut marqué par un début de mars assez chaud suivi de précipitations intenses et fréquentes. Avril fut plutôt froid et moins ensoleillé, par contre les températures remontèrent fin mai favorisant un temps orageux. Deux épisodes de grêle, un fin mai et un autre fin juin causèrent des dégâts importants sur nos crus. Il fallut attendre juillet pour que l’été arrive et s’installe avec des températures supérieures aux moyennes de saison. Septembre fut dans la lignée de cet été chaud. L’hétérogénéité de maturité d’une vigne à l’autre compliqua la décision de récolte et plus que jamais la dégustation des baies s’avéra indispensable. C’est vers le 20 septembre que les premiers raisins furent récoltés sous un soleil radieux. Autre fait marquant : plus les jours passaient, plus les raisins étaient savoureux, la maturité phénolique progressait chaque jour. Les vinifications se déroulèrent plutôt bien, les couleurs se sont extraites à merveille et les tanins des pellicules se sont révélés souples et agréables. Après quelques mois d’élevage, on découvre des vins avec des robes profondes d’une belle nuance pourpre et des arômes de fruits rouges frais intenses ( framboise, cerise ). Les tanins fins, élégants et soyeux sont bien présents. Derrière le millésime 2015 riche et chaleureux, le millésime 2016 se révèle comme un vin plaisir, un vin plus facile à boire, un vin qui renaît de ses pépins !

Moulin à Vent : Un vin de légende

Les 655 hectares de l’aire d’appellation du Cru Moulin à Vent, sont exploités par environ 300 vignerons, et s’étendent à parts sensiblement égales, sur les communes de Chénas (Rhône) et de Romanèche-Thorins (Saône et Loire). Ils sont bordés des Crus Chénas au Nord et Fleurie au Sud. Le Moulin à Vent est le seul cru à ne pas porter un nom de village. Son appellation date de 1924, soit plus de dix ans avant la création des AOC, lorsque ses vignerons, souhaitant se protéger des contrefaçons, ont constitué une Union des Viticulteurs et ont obtenu du Tribunal de Mâcon un arrêté délimitant précisément son terroir et leur octroyant le droit d’utiliser le nom qu’il porte aujourd’hui. L’appellation est symbolisée par le vénérable bâtiment du XVème siècle planté sur la colline de Poncié (258 m d’altitude) et classé monument historique en 1930.

Les sols de son terroir, maigres et bien drainants, avec des pentes parfois sévères, sont composés d’arènes granitiques roses et friables (le gore) infiltrées de filons de manganèse. Cet apport minéral confère aux vins qui y sont produits une capacité de garde inégalée dans la région. Les archives historiques montrent que les premières vignes ont été plantées à l’époque Gallo-Romaine autour des villas romaines édifiées à Romanesca (Romanèche) et que le vin qui y était produit était déjà « exporté » par barges naviguant sur la Saône jusqu’à Lyon. L’excellence de la production vinicole locale s’est perpétuée puisque l’on retrouve sa trace à la veille de la Révolution, sur des factures émises en 1757, puis dans « l’Almanach Général du Commerce en France, en Europe et autres parties du monde » publié en 1788 par BC Gournay, puis dans la « Topographie de tous les vignobles connus » publié en 1832 par l’œnologue A. Jullien, et qui classait alors le Moulin à Vent, en première classe. Juste derrière les « Beaune ». Le succès du « Seigneur des Crus » se poursuit jusqu’à aujourd’hui.

Avec sa robe évoluant entre le rubis profond et le grenat sombre, le Moulin à Vent est un vin puissant, charpenté et complexe. Bu jeune, il révèle des senteurs florales (de violette) et fruitées (cerise). Puis il évolue vers des arômes d’iris, de roses fanées, d’épices et de fruits mûrs, pour enfin, lorsqu’il est consommé après plusieurs années de garde, révéler des saveurs de truffe, de musc, de venaison et d’ambre gris. Avec l’âge il aurait tendance à « pinoter » se rapprochant ainsi de ses grands cousins bourguignons.

Avec son intensité, sa puissance et ses tannins, le Moulin à Vent est un vin de garde par excellence.

Union des Viticulteurs du Cru Moulin à Vent : union.moulinavent@orange.fr

Mairie de Chénas : site

Millésime 2014

Le début de cette année 2014 fut chaud et sec. Le printemps ensoleillé a fait observer les premières fleurs vers le 25 Mai. Le week-end estival de Pentecôte fait exploser la floraison : au 10 Juin, 80% des fleurs étaient ouvertes ou terminées. L’été fut plutôt arrosé et frisquet; la très belle arrière saison qui suivit ( soleil radieux de fin Août à fin Septembre) a fait du bien à la vigne et au moral des vignerons …La maturation s’est ainsi déroulée dans de parfaites conditions à un rythme lent et progressif grâce à des nuits fraiches et protectrices. Les vignerons ont ainsi pu récolter des raisins d’une qualité exceptionnelle : bien murs, sucrés avec une pellicule épaisse et colorée et de très beaux degrés naturels (12 à13 ° )

Au cuvage les fermentations alcooliques se sont déclenchées rapidement, permettant aux arômes de se révéler. Les fermentations Malo lactiques ont suivi sans problème.

Les dégustations de la St Vincent ont dévoilé des Chénas et des Moulins à Vent parés de robes somptueuses, très équilibrés en bouche, avec des tanins ronds et soyeux. Quelques notes épicées apportant une belle complexité

2014 est le fruit d’une année difficile à la vigne où triomphe le savoir faire de nos vignerons de Chénas et Moulin à Vent qui ont su

Millésime 2015

Le premier semestre de 2015 fut particulièrement sec et chaud. L’ensoleillement historique a permis au vignoble d’avoir un état sanitaire irréprochable. La floraison a été précoce et grâce à la chaleur de juillet, cette avance s’est prolongée jusqu’à la véraison qui est intervenue début août. Les petites pluies du mois d’août ont limité le stress de la vigne et les raisins ont terminé leur maturation dans d’excellentes conditions. Dés le début de la dernière semaine d’août, les vendangeurs ont récolté de petites baies bien mûres d’une qualité exceptionnelle avec des pellicules épaisses, une maturité phénolique complète et des degrés naturels jamais atteints.

De mémoire de vigneron, on n’a jamais vu une telle maturité en Beaujolais.

Les dégustations de la Saint Vincent sont un réel bonheur. On découvre un millésime d’une grande homogénéité et d’une belle concentration. En bouche, sa richesse explose: tout est rondeur et générosité. Les vins sont équilibrés, opulents avec une structure tannique annonciatrice d’un grand millésime de garde. Les couleurs sont profondes, intenses, somptueuses. Elles nous rappellent 2009 voire 1947, deux excellents millésimes au potentiel de garde avéré. Les tanins et les acidités apportent l’équilibre parfait et tous les ingrédients sont là pour faire un millésime sublime qu’il faudra avoir absolument dans sa cave.

Ces cuvées excellentissimes de Chénas et de Moulin à Vent seront l’affaire du siècle pour ceux qui auront la chance de pouvoir se les procurer !…

Le Jumelage des Crus Chénas et Moulin à Vent avec les mairies des 1er et 8e arrondissements de Lyon.

En 2010, la Municipalité de Lyon et l’Union Interprofessionnelle des vins du Beaujolais (l’Inter-beaujolais), ont décidé de « marier » chacun des 10 arrondissements de Lyon avec  un Cru de Beaujolais.

Cette initiative avait pour but de faire découvrir ou redécouvrir aux habitants de Lyon, la typicité et la diversité des ces vins tous issus du gamay noir à jus blanc, mais tous présentant leurs caractéristiques propres. Ainsi, au cours de multiples manifestations d’envergure qui se sont déroulées depuis cette époque, les Lyonnais ont pu rencontrer les vignerons et développer avec eux des liens plus intimes.

Cette initiative est une belle opportunité de faire cohabiter la haute gastronomie Lyonnaise, avec la notoriété de nos Crus, dans la bonne humeur, autour d’un verre…

Aujourd’hui, le Cru Chénas et le Cru Moulin à Vent se réjouissent de cette amitié pérenne, émaillée de contacts fréquents et de manifestations communes, avec la Mairie du 1er Arrondissement pour le Cru Chénas, et avec la Mairie du 8 ème arrondissement pour le Cru Moulin à Vent.

La Confrérie des Maîtres Vignerons de Chénas et Moulin à Vent est honorée d’être souvent conviée aux cérémonies de ses partenaires, et de bénéficier du soutien de partenaires aussi fidèles qu’amicaux.

Contacts :

Mairie du 1er arrondissement de Lyon : www.mairie1.Lyon.fr

Mairie du 8ème arrondissement de Lyon : www.mairie8.Lyon.fr

Les Gazettes

Gazette N°1 Octobre 1997

Gazette N°2 Mars 1998

Gazette N°3 Mars 1999

Gazette N°5 Mars 2001

Gazette N°6 Mars 2002

Gazette N°7 Avril 2003

Gazette N°8 Mars 2004

Gazette N°9 Mars 2005

Gazette N°11 Avril 2007

Gazette N°12 Avril 2008

Gazette N°13 Avril 2009

Gazette N°14 Mars 2010

Gazette N°15 Février 2011

Gazette N°16 Mars 2012

Gazette N°17 Mars 2013

Gazette N°18 Mars 2014

Gazette N°19 Mars 2015

Gazette N°20 Avril 2016

Gazette N°21 Avril 2017

 

Les Membres du Grand Conseil

Grand Maistre : Robert Bridet 

Connétables : Jacques Duchet

Guy Rolet

Chancelières : Guillemette Anastassiadès

Danièle Chastel-Chauzet

Scribe : Robert Bridet

Chambellan : Jean Combier

Grand Echanson : Guy Marion

Argentière : Marie-Antoinette Chalus

Dignitaires : Michel Anastassiadès, Didier Bataillard, Denis Chastel-Chauzet, Fernand Desroches, Nathalie Fauvin, Pierre-Yves Perrachon, René Joly, Anita Khunel, Jean-Pierre Livernaux, Jacques Loron, Bernard Santé,

Ambassadeurs : Georges Duboeuf, Jean-Marcel Jeaglé, Jean-Pierre Labruyère, Hubert Lapierre, Edward Steeve.

Ils sont Chevaliers de la Tassée et ils parlent de Nous

  • 1998 : Maurice Large (Président de l’Union Interprofessionnelle des Vins du Beaujolais) :
    • « La Confrérie des Maistres Vignerons de Chénas et Moulin à Vent ont de la classe. Le dévouement et l’envie de bien faire les choses mettent en valeur tout l’engagement que vous avez pris à parler de vos crus en particulier et du beaujolais en général ».
  • 2000 : Maryse Allarousse, (Meilleur Sommelier de France) :
    • « Je suis très fière de faire partie de cette Confrérie ».
  • 2002 : Catherine Doré (Secrétaire Générale de l’Union des Sommeliers de France) :
    • « J’ai dégusté, issus de votre terroir, des vins plaisants, harmonieux, des vins dont on a envie, des vins de repas, de soif, de partage. Continuez à nous donner ce plaisir. A la mode du « vrai faux journal », les « vrais hommes politiques », les « vraies voitures », les « vrais gens », les « vrais légumes », je préconise les vrais vins : Moulin à Vent et Chénas ».
  • 2003 : Elisabeth Saulat (Styliste culinaire) :
    • « Le Beaujolais a pour moi le charme d’un léger mystère que je n’ai pas fini de dévoiler… Autre signe fort pour moi, les cartes géographiques des domaines et les écussons disposés dans la salle de la Confrérie. Je les ai vu comme autant de sourires accueillants et prometteurs pour ce que j’étais en train de vivre. Je suis donc très heureuse d’appartenir désormais à La Confrérie des Chevaliers de la Tassée ».
  • 2008 : Louis Lejeune (Chevalier Tabellion de l’Ordre Hospitalier, Curieux et Courtois de l’Ordre de Saint Bacchus. Grande Commanderie de Liège Verviers) :
    • « Nous te faisons Chevalier de la Tassée…. C’est la formule qui vous consacrera Chevalier. Mais avant cela, vous jurerez de transmettre, dans la bonne humeur, la passion bachique née des terroirs de Chénas et Moulin à Vent. Voilà qui sera chose facile lorsque vous aurez goûté aux remarquables Crus Chénas et Moulin à Vent qui vous auront été présentés »

Notre Histoire en quelques dates

  • 1996 : Création de La Confrérie des Maistres Vignerons de Chénas et Moulin à Vent, 100 Chevaliers de la Tassée intronisés en trois Chapîtres, et premiers défilés à Chénas, Belleville,  Place Bellecour à Lyon ;
  • 1997 : Participations à des évènements de promotions de nos crus aux Pays Bas (Hollandsche Molen) et en Suisse ;
  • 1998 : Chapitre Exceptionnels des Sommeliers de France  et des sommeliers de la Région Rhône-Alpes avec parmi les intronisés le meilleur sommelier du Monde 1998 ;
  • 2001 : Journées du Cru Chénas à Paris, Chapitres exceptionnels au Château des Jacques, un autre pour la Société Entrelec, et enfin un troisième à la maison des Vins du Mâconnais..
  • 2002 : Soirée découverte du Cru Chénas pour une délégation de sommeliers alsaciens (dont un meilleur sommelier de France) ;
  • 2006 : Chapitres du 10 ème Anniversaire de la Confrérie, au cours duquel furent intronisés 28 nouveaux Chevaliers, sommeliers de renom, membres actifs de confréries amies de Belgique et de Hollande, et grands amateurs de Chénas et Moulin à Vent. Et Chapitre exceptionnel privé au cours duquel furent intronisés, en tenue de soirée, 26 chevaliers, cadres supérieurs de banque, de 10 nationalités différentes allant de l’Angleterre à l’Australie et aux USA. Pierre Yves Perrachon nommé Grand Maistre succédant à René Joly, le créateur de la Confrérie.
  • 2008 : 8 chapitres dont un privé réunissant plus de 100 convives dont 68 intronisés, venant du Brésil, du Mexique, des Etats unis, etc…
  • 2009 : 3 chapitres
  • 2010 5 chapitres, dont l’un à la Mairie du 8ème arrondissement de Lyon dans le cadre du jumelage entre les 10 Mairies de Lyon et les 10 Crus de Beaujolais.
  • 2011 : 4 Chapitres, dont 3 exceptionnels
  • 2012 : 5 chapitres dont 3 privés
  • 2013 : 6 Chapitres dont 5 privés.
  • 2014 : 5 Chapitres dont le Chapitre de la Fête des Crus au hameau Dubeuf au cours duquel fut notamment intronisé Monsieur Georges Blanc, chef 3 étoiles à Vonnas.
  • 2015 : 4 Chapitres, dont le Chapitre de la Fête des Crus, pendant lequel la Confrérie des Maistres Vignerons de Chénas et Moulin à Vent a procédé à des intronisations au nom du Cru Saint Amour.

A fin 2015,  plus de 800 Chevaliers de la Tassée ont rejoint nos rangs parmi lesquels un Premier Ministre, des sénateurs et députés, des personnalités du show business (Laurent Gérat, Françoise Fabian), des navigateurs de renommée mondiale, des Chefs doublement ou triplement étoilés, une multitudes de sommeliers français et étrangers dont certains ont remporté des titres prestigieux (Meilleurs ouvriers de France, Meilleurs sommeliers de France ou d’Europe, meilleurs sommeliers du Monde), et des amateurs de vins et de gastronomie du monde entier.