Millésime 2015

Le premier semestre de 2015 fut particulièrement sec et chaud. L’ensoleillement historique a permis au vignoble d’avoir un état sanitaire irréprochable. La floraison a été précoce et grâce à la chaleur de juillet, cette avance s’est prolongée jusqu’à la véraison qui est intervenue début août. Les petites pluies du mois d’août ont limité le stress de la vigne et les raisins ont terminé leur maturation dans d’excellentes conditions. Dés le début de la dernière semaine d’août, les vendangeurs ont récolté de petites baies bien mûres d’une qualité exceptionnelle avec des pellicules épaisses, une maturité phénolique complète et des degrés naturels jamais atteints.

De mémoire de vigneron, on n’a jamais vu une telle maturité en Beaujolais.

Les dégustations de la Saint Vincent sont un réel bonheur. On découvre un millésime d’une grande homogénéité et d’une belle concentration. En bouche, sa richesse explose: tout est rondeur et générosité. Les vins sont équilibrés, opulents avec une structure tannique annonciatrice d’un grand millésime de garde. Les couleurs sont profondes, intenses, somptueuses. Elles nous rappellent 2009 voire 1947, deux excellents millésimes au potentiel de garde avéré. Les tanins et les acidités apportent l’équilibre parfait et tous les ingrédients sont là pour faire un millésime sublime qu’il faudra avoir absolument dans sa cave.

Ces cuvées excellentissimes de Chénas et de Moulin à Vent seront l’affaire du siècle pour ceux qui auront la chance de pouvoir se les procurer !…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *