Millésime 2016

L’hiver 2015-2016 en Beaujolais a été plutôt doux avec des températures au dessus des moyennes de saison. Le printemps fut marqué par un début de mars assez chaud suivi de précipitations intenses et fréquentes. Avril fut plutôt froid et moins ensoleillé, par contre les températures remontèrent fin mai favorisant un temps orageux. Deux épisodes de grêle, un fin mai et un autre fin juin causèrent des dégâts importants sur nos crus. Il fallut attendre juillet pour que l’été arrive et s’installe avec des températures supérieures aux moyennes de saison. Septembre fut dans la lignée de cet été chaud. L’hétérogénéité de maturité d’une vigne à l’autre compliqua la décision de récolte et plus que jamais la dégustation des baies s’avéra indispensable. C’est vers le 20 septembre que les premiers raisins furent récoltés sous un soleil radieux. Autre fait marquant : plus les jours passaient, plus les raisins étaient savoureux, la maturité phénolique progressait chaque jour. Les vinifications se déroulèrent plutôt bien, les couleurs se sont extraites à merveille et les tanins des pellicules se sont révélés souples et agréables. Après quelques mois d’élevage, on découvre des vins avec des robes profondes d’une belle nuance pourpre et des arômes de fruits rouges frais intenses ( framboise, cerise ). Les tanins fins, élégants et soyeux sont bien présents. Derrière le millésime 2015 riche et chaleureux, le millésime 2016 se révèle comme un vin plaisir, un vin plus facile à boire, un vin qui renaît de ses pépins !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *